PROGRAMME DU JOUR

https://www.facebook.com/RADIO.mdm.itma

lundi 16 février 2015

Immigrantion au Québec: le rêve brisé par Isabelle Maréchal

La ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, a utilisé une expression qui en dit long sur le désenchantement que vivent bien des immigrants en arrivant au Québec. Elle a parlé du phénomène du «rêve brisé».

C’est ce que ressentent souvent les enfants d’immigrants qui ont vu leurs parents «en arracher» toute leur vie pour se tailler une petite place ici de peine et de misère. Cette deuxième génération d’immigrants finit par penser que le Québec n’est pas la terre d’accueil tant rêvée et que le prix à payer pour immigrer est finalement trop lourd.

Des deuils à faire

Ces enfants d’immigrants devenus adultes à leur tour traînent parfois avec eux les bagages familiaux comme s’ils venaient de débarquer. Peut-on les blâmer?

L’immigration reste un concept abstrait pour celui qui n’a jamais eu à dire adieu à son pays, à quitter sa maison pour toujours, à laisser derrière soi une bonne partie de ses possessions parce que les grosses malles sont déjà remplies de biens indispensables. Même lorsqu’on choisit sciemment de changer de pays, l’immigration représente une multitude de petits et grands deuils.


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire