PROGRAMME DU JOUR

https://www.facebook.com/RADIO.mdm.itma

lundi 24 novembre 2014

La sixième édition de la Semaine des Deux Rives démare à Amiens

 L'association Franco-Marocaine de Picardie Les Deux Rives à Amiens organise sa sixième édition de la Semaine des Deux Rives du 24 Novembre au 05 Décembre 2014 sous le thème de "Vivre et Agir Ensemble".


La Semaine des Deux Rives est devenue, à travers le temps, un événement culturel incontournable. A sa sixième édition, sous le thème du « Vivre et Agir ensemble », l’association Franco-Marocaine de Picardie « Les Deux Rives » a pour ambition de mettre en valeur le partage d’un patrimoine historique et humain qui reflète les relations qu’entretiennent le Maroc et la France et tend à concrétiser ce brassage culturel entre les peuples.


A travers un large éventail d’activités : exposition de Mémoires, calligraphie, gastronomie, séminaires, soirée culturelle et rencontre entre les élus des Deux Rives, l’association souhaite contribuer à la mise en lumière sur une civilisation plurielle qui a réussi à unir dans son identité des influences très variées.


D’abord, une exposition « Mémoires et Miroirs des Deux Rives » installée au cœur du quartier d’Amiens-Nord ; au centre culturel le SAFRAN, puis à la Mairie de quartier ATRIUM, elle porte sur les mémoires de l’immigration à Amiens. Cette exposition, issue d’un travail de recherche menée par l’association dans le cadre du projet AGIR, consiste à déterminer des dynamiques sociales comme moyen de changer les regards et de valoriser la présence des populations migrantes en accordant une place légitime à leur mémoire collective et aux éléments qui leur servent de support.


Le patrimoine culturel de l’humanité et la diversité culturelle qui en témoigne doivent permettre un dialogue, facteur de paix et de réconciliation. Face aux dérapages à répétitions qui bafouent les droits indissociables de chaque être humain, le multilinguisme demeure une des solutions porteuses d’espoir. Dans le sens de l’ouverture sur l’« Autre » et le « Vivre ensemble », l’association Les Deux Rives organise une journée de calligraphie à destination des élèves de deux établissements scolaires de quartiers, l’école primaire Saint-Maurice et le Collège Sainte Famille, sous l’encadrement de l’artiste plasticien Hamid Ouarraoui. L’objectif de ces deux ateliers est la réalisation d’une carte de vœux symbole d’un « dessin d’avenir » meilleur et une graine pour éveiller des réflexes de paix.


L’art culinaire, symbole des valeurs de la famille, de l’amitié et de l’hospitalité et aussi une expression culturelle considérée comme étant le résultat du contact entre plusieurs cultures. La Table reste l’endroit de détente et de convivialité par excellence. Les Deux Rives a mis en place un atelier de préparation pour partager avec les habitants de l’agglomération cet art culinaire, le sens du repas et les valeurs de solidarité qu’il induit.


Selon les données de l’observatoire des inégalités de 2009, « un quart des Français a au moins un grand-parent immigré, et même un tiers si l’on remonte jusqu’aux arrières grands-parents ».

Ces immigrés, venus en France pour y rester temporairement ou définitivement, y travailler pour améliorer leur quotidien et défendre les valeurs de ce grand pays parfois au péril de leur vie, ont participé à la transformation démographique, économique et culturelle de la France. 
 

Les initiatives visant à recueillir les mémoires de l'immigration se multiplient, cependant, l’histoire de la migration n’est malheureusement pas souvent transmise dans les familles aux enfants et aux petits-enfants. Elle demeure méconnue de la plupart des concitoyens.  
 

Pour apporter des éclairages supplémentaires au débat sur l’immigration et les mémoires, l’association les Deux Rives organise un séminaire qui traitera les différents aspects de l’immigration, les contributions des uns et des autres, avec une approche comparative du traitement de la question migratoire par la France et le Royaume-Uni.


Les liens d’amitié et de coopération entre le Maroc et la France sont historiques, forts et excellents. En Picardie, ils se traduisent à plusieurs niveaux, notamment par la coopération culturelle entre la Ville d’Amiens et la Province de Nador au nord du Maroc. Plusieurs visites d’échanges, de délégations d’élus et de la société civile des villes de Nador-Driouch et de la Ville d’Amiens ont abouti en 2013 à la signature d’une déclaration d’intention.


La dynamique ainsi créée reflète un désir de coopération renforcée, une volonté d’ouverture sur le monde, de comprendre et d’accepter les différences de cultures plutôt que de les ignorer, d’échanger avec l’Autre, autant de valeurs qui plaident en faveur d’un « Vivre et agir ensemble » basé sur la tolérance, le respect et la reconnaissance mutuels. 
 

Dans ce cadre, une fois de plus, une délégation, composée d’une dizaine d’élus et des personnalités de la société civile du Maroc, fera le déplacement à Amiens pour échanger sur des sujets d’intérêts communs, notamment les avancées de la Région picarde en matière de politique de décentralisation et de régionalisation.


Une visite du Conseil général de la Somme et une rencontre entre élus sont programmées. C’est une autre manière de renforcer la coopération entre les deux pays, la France et le Maroc.


La soirée du vendredi 5 Décembre 2014 sera entièrement consacrée à la clôture de la semaine des Deux Rives. À cette occasion, une soirée musicale prévue à la Salle des Fêtes de Montières sera assurée par « la Piaf orientale » Naziha MEFTAH et le Groupe OUKADDI. 
 

Marquée par la musique andalouse, la virtuose Naziha crée sa propre personnalité artistique, une sensibilité raffinée soutenue par un travail assidu et une vision de l'art caractérisé par le sérieux et le respect du public. Elle interprète les mélodies des chants d'Orient et du Maghreb. Régulièrement en quête de couleurs musicales, elle est à la rencontre de l'art et de l'Autre au-delà des frontières dans une synergie sans équivoque.  A chaque apparition, Naziha suscite une grande émotion chez le public. 
 

 Le groupe musical OUKADDI, composé de quatre musiciens compiégnois, va se produire lors de cette soirée en jouant des répertoires de la musique chaâbi, musique populaire du Maroc issu du patrimoine musical arabo-andalou, Gnawa et Amazigh.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire