PROGRAMME DU JOUR

https://www.facebook.com/RADIO.mdm.itma

mardi 8 octobre 2013

Othmani demande au marocains d'Amérique de défendre les intérêts du Maroc

Marocains-du-monde.jpg Saâd-Eddine El Othmani, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a appelé la semaine dernière les membres de la communauté marocaine établie aux États-Unis à se mobiliser davantage pour servir les intérêts de leur pays et à conjuguer leurs efforts pour défendre la première cause nationale, l’affaire du Sahara.

• Il y aurait plus de 100 000 Marocains vivant aux États-Unis (déclarés officiellement), dont 31% ont un niveau d’études supérieur au master. De plus, 68% d’entre eux portent la nationalité américaine et ont par conséquent le droit de voter. Plus d’organisation et une meilleure compréhension des circuits de prise de décision leur permettraient d’agir plus efficacement en faveur des intérêts du Maroc, selon le ministre.


Comment faire des Marocains établis aux États-Unis, les défenseurs des intérêts du Royaume et les avocats de sa première cause : l’intégrité territoriale ? Quand on voit comment plusieurs pays mettent à contribution leurs ressortissants à l’étranger pour appuyer leurs actions diplomatiques, on comprend dès lors toute la pertinence de cette question. Le Maroc a besoin en effet de mobiliser toutes ses ressources pour mieux défendre ses politiques et ses choix stratégiques. Et la communauté marocaine au pays de l’Oncle Sam pourrait contribuer efficacement à cet effort, pour peu qu’elle soit mieux encadrée, plus organisée et bien au fait des circuits de prise de décision. C’est en gros ce qu’il faut retenir de l’intervention du ministre des Affaires étrangères et de la coopération lors d’une rencontre tenue la semaine passée avec plusieurs dizaines de Marocains vivant à New Jersey.


Tisser un réseau relationnel


Saâd-Eddine El Othmani a expliqué que pour pouvoir faire entendre sa voix auprès des responsables institutionnels ou économiques américains, notamment ceux qui prennent des décisions relatives à la politique extérieure, il est impératif de tisser un réseau relationnel solide basé sur l’entente, le respect et la sympathie. Pour ce faire, il est important de s’impliquer dans la vie publique et associative et de s’intéresser plus souvent aux affaires de la communauté. «Il faut s’impliquer dans la vie publique et être un citoyen actif et agissant, qui exerce son droit de vote et qui le fait savoir. Un élu, à n’importe quel niveau, sera d’autant plus sensible à votre requête s’il sait que vous avez voté pour lui ou que vous pourriez mobiliser des voix pour son parti».

De plus, selon M. El Othmani, il est primordial de comprendre les mécanismes de prise de décision aux niveaux local, étatique et fédéral ; faute de quoi toute démarche serait aléatoire et par conséquent aurait peu de chance d’aboutir. «Une bonne compréhension de ces mécanismes permettrait de savoir avec exactitude les personnes à qui il faut s’adresser et ce qu’il faut faire pour gagner leur confiance, leur estime et partant leur adhésion à votre cause».

Le ministre des Affaires étrangères a exhorté les membres de la communauté marocaine à être toujours présents dans les débats et les espaces publics et à s’impliquer avec efficacité et professionnalisme dans la gestion des affaires d’intérêt général. Il a insisté sur l’importance de s’organiser, de coordonner les efforts et de tâcher d’adopter un comportement exemplaire pour donner une image positive d’eux-mêmes et pouvoir s’ériger en interlocuteur fiable et crédible auprès des autorités et des élus.


Appel aux Marocains des États-Unis


Dans ce cadre, M. El Othmani a appelé les Marocains des États-Unis à renforcer leur mobilisation pour défendre la marocanité du Sahara. «Sur ce plan, il est important d’avoir des relations fortes et des rapports d’estime et de sympathie avec des associations américaines. Cela nous donnera l’occasion de faire connaître notre point de vue, la justesse de notre cause et le bien-fondé de notre démarche et surtout de contrer les fausses idées que les ennemis de notre intégrité territoriale ne cessent répandre pour induire les gens en erreur», a expliqué le ministre, précisant que l’ambassade du Maroc et les consulats doivent fournir tous les éléments et les documents nécessaires aux associations marocaines pour leur permettre d’étayer et de défendre leur point de vue à bon escient. 

Saâd-Eddine El Othmani a affirmé à cet égard que les Marocains doivent être fiers d’appartenir à un pays qui progresse et qui mène des réformes courageuses et structurantes dans un environnement régional miné par l’instabilité, la violence et l’absence de perspective. Il indique notamment : «certes, tout n’est pas encore parfait, mais l’essentiel est qu’on soit sur la bonne voie. 

Tous les pays du monde ont des problèmes et tâchent de les résoudre dans le cadre de l’unité et des constantes. Il faut que nous soyons fiers de notre pays et que nous œuvrions pour son développement sous la conduite clairvoyante et sage de S.M. le Roi Mohammed VI».



lematin.ma

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire