PROGRAMME DU JOUR

https://www.facebook.com/RADIO.mdm.itma

jeudi 29 août 2013

Marocains du Monde : Après Medi1 Tv, Maâzouz sur 2M sans convaincre

Dans la messe habituelle que nous impose 2M, chaque fin de mois de juin, sur les Marocains du Monde, la déception était encore une fois au rendez-vous. On pourrait reprocher à l’équipe de l’émission « Moubacharatane » un manque de rigueur et une superficialité criante dans le traitement de la question des MRE. Mais ce qui choque le plus, c’est le décalage presque total du ministre de tutelle. Monsieur Abdellatif Maazouz a semblé vague et méconnaissant ses dossiers.
De l’intonation de sa voix à sa gestuelle, de son langage à l’expression du visage ou à ses arguments … tout trahit des lacunes dans la stratégie de communication très approximative sans maitrise du message et sans « éléments forts de langage ». La communication, une des six priorités du programme, est la grande faiblesse du ministre et du ministère. Du contenu, à la cible et aux canaux, les inadaptations sont alarmantes. Les MRE ont besoins d’informations spécifiques répondant à leurs préoccupations urgentes disponibles dans des organes dédiés accessibles à travers le monde. Or la communication du ministère se limite généralement à l’accompagnement de ses propres activités à travers les médias nationaux non dédiés.
Pour communiquer, il faut construire un message adapté au plan d’actions. Or, les plus avertis expliqueront la modeste prestation cathodique du ministre délégué par les incohérences de son programme qui reprend presque intégralement le contenu de son prédécesseur. Maâzouz semble totalement sur la trace de Ameur : les même priorités, la même démarche, les même rencontres et déplacements avec une préférence pour l’Italie.
Maâzouz, Ameur, même programme
En plus des insuffisances dans la stratégie de communication et de l’absence de relais qualifiés, le programme lui-même montre des failles entre l’évaluation des problématiques et l’élaboration des solutions et surtout le mode opératoire. La mobilisation des compétences se limite à des colloques coûteux sans démarche objective. Le programme de renforcement des capacités des associations annoncé par le ministre en France et en Italie, encore plus coûteux, a été confié à des structures qui n’ont semble-t-il pas les qualifications requises. Le programme MdM Invest qui accompagne les investisseurs MRE est une autre approximation.
Une nouvelle stratégie est plus que nécessaire. Elle devrait reposer sur des priorités plus pertinentes insistant sur la transversalité des questions relatives aux Marocains du monde. La création de relais représentant le ministère en partenariat avec les consulats et l’encouragement des outils de communication communautaires peuvent s’avérer déterminant pour répondre aux attentes des MRE et la volonté de Sa Majesté le Roi d'engager « une réflexion renouvelée et rationnelle et une révision profonde de la politique d'immigration, à travers l'adoption d'une stratégie globale, mettant fin au chevauchement des rôles et à la multiplicité des intervenants ».
LIRE PLUS SUR YABILADI.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire