PROGRAMME DU JOUR

https://www.facebook.com/RADIO.mdm.itma

mercredi 3 juillet 2013

Progression de l'offre aérienne entre la France et le Maroc en 2013

Grâce à l’accord ciel ouvert et le développement des compagnies low-cost, l’offre de siège entre la France et le Maroc a progressé de 30,5% entre août 2012 et août 2013.


Le Maroc a été le pays du top 10 qui a connu la plus forte croissance du nombre de sièges disponible au départ de la France soit +30,5% entre août 2012 et août 2013 principalement du fait de la croissance des vols low-cost.

Il s'agit de la plus forte progression au départ de la France parmi les principaux pays de destinations: l'Algérie arrive en seconde position en terme de croissance (+17,9%), suivie par la Tunisie (15,4%), le Portugal (+10,8%), les Etats-Unis (+8,8%) et le Canada (6,1%).

Le Maroc consolide ainsi sa 6ème place en terme de nombre de sièges disponibles au départ de la France après le Royaume-Uni (-2,1%), l'Espagne (+1%), l'Italie (-2,6%),les Etats-Unis (+8,8%) et l'Allemagne (-1,3%) selon le cabinet OAG MaxOnline

Forte croissance de Vueling en 2013 au Maroc
Cette année, la compagnie catalane Vueling est la compagnie qui se développe le plus rapidement au Maroc avec l’ouverture de 6 lignes: Vueling a lancé des vols vers Casablanca, Tanger, Fès et Nador au départ de Barcelone en mai 2013 et des vols Paris Orly-Casablanca et Bilbao-Marrakech en juin.
Ryanair choisit le Maroc pour ses premières bases hors Europe

De son côté, Ryanair a choisi le Maroc pour y implanter ses 2 premières bases en dehors d’Europe après la réussite du lancement de ses liaisons vers ce pays.

Ryanair va ouvrir une nouvelle base à Fès cet été suite à l’ouverture de nouvelles routes vers Lille, Nantes, Nimes and Saint Etienne en avril. La low-cost irlandaise va baser un avion à Fès.

Ryanair va également ouvrir une base à Marrakech en y positionnant deux avions: elle y opère déjà des vols vers Paris Beauvais (4 vols par semaine), Londres (4 vols par semaine), Madrid (vols quotidiens), Marseille (3 vols par semaine) et Milan (2 vols par semaine).

L’intérêt du Maroc se justifie par plusieurs facteurs: une stabilité politique, un environnement économique propice (croissance de l’économie et signature d’un accord ciel ouvert avec l’UE), un climat ensoleillé idéal à proximité de l’Europe, le fort développement du secteur hôtelier de luxe notamment à Marrakech avec l’implantation de nouvelles chaines internationales (Four Seasons, ...) et des conditions logistiques intéressantes pour les compagnies aériennes.

«Nous proposons des rotations en moins de 25 minutes aux compagnies, des redevances aéroportuaires attractives et un espace aérien considéré comme faisant partie de l’Union Européenne, ce qui est unique pour un pays hors UE» confie Dalil Guendouz,directeur général de l’Office National des Aéroports à BusinessTravel.fr/Business Traveller France.

Multiplication par 4 des capacités des aéroports marocains en 2014
«Nous prévoyons une multiplication par 3 du trafic aérien au Maroc dans les 15 prochaines années. Entre 2004 et 2014, les capacités des aéroports vont être multipliées par 4. L’an prochain l’aéroport de Marrakech pourra accueillir 9 millions de passagers (4 auparavant), contre 21 millions pour Casablanca (7 auparavant), 3 millions pour Fès (500000 auparavant) et 2 millions pour Nador (300000 auparavant)» explique-t-il.

De quoi voir l’avenir avec optimisme notamment au niveau du marché français.
L’industrie aéronautique se développe également dans le pays grâce à la zone industrielle  de l’aéroport de Casablanca où est implantée notamment Bombardier:«90% du câblage de l’A350 a été développé à Casablanca» ajoute Dalil Guendouz.

Il est à noter par ailleurs que le premier tronçon de la ligne à grande vitesse Tanger-Marrakech devrait être inauguré d’ici 2015.

Le Maroc est donc un pays qui se développe à marche forcée dans le domaine des transports!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire